English version
AccueilSavoir-FaireDes hommes, une expertise, au service de la Santé > Complication des traitements par l'héparine

Complication des traitements par l'héparine

Retour à la liste

30/04/2010

La forme la plus sévère dite Thrombopénie Induite à l'Héparine de type II (TIH ou HIT en anglais) a longtemps été difficile à diagnostiquer en l'absence de test biologique facile à mettre en œuvre. En collaboration avec une unité de recherche clinique hospitalière, la Recherche & Développement (R&D) Stago a pu développer un kit de diagnostic standardisé essentiel pour adapter le traitement anticoagulant de ces patients et contribuer ainsi à réduire les risques de complications.

La première étape a été la mise en évidence de l'agent responsable de cette réaction auto-immune (on parle aussi d'allergie à l'héparine) : le PF4 (cytokine plaquettaire) qui se complexant à l'héparine entraîne une sensibilisation chez certains patients.

A partir de là, Stago a pu développer un test immunologique de détection des auto-anticorps correspondants et ainsi mettre à la disposition des biologistes et cliniciens des tests fiables : l'Asserachrom® HPIA et, plus récemment l'Asserachrom® HPIA IgG.

Les risques de TIH sont plus importants avec les Héparines Non Fractionnées (HNF ≅3%) qu'avec les Héparines de Bas Poids Moélculaire (HBPM ≅1%). Une étude américaine rétrospective montre que sur 12 millions de patients traités par an, 1 à 5 % font une TIH dont la moitié se complique  d'une thrombose  qui est dans 20 à 30 % des cas létale (soit jusqu'à 90 000 morts/an) – Levine RL Chest 2005;127:1488-1490 .

Compte tenu du nombre important de patients traités quotidiennement par l'héparine, la TIH est un vrai problème de santé publique dont le diagnostic, notamment par ces tests biologiques, peut être aujourd'hui mieux maîtrisé.

Haut de page

Flux RSS | Contactez-nous | Crédits et copyrights | Mentions légales | Plan du site | Cookies