AccueilActualitésZoom sur l'Hémostase > COVID-19 & troubles de l’hémostase - Sélection d’articles d’intérêt - Publications Scientifiques

COVID-19 & troubles de l’hémostase - Sélection d’articles d’intérêt - Publications Scientifiques

Retour à la liste

Stago répertorie des articles et publications au sujet de la thrombose et de l’hémostase en lien avec l’actuelle infection au Covid-19.

Dans cette rubrique figurent des conseils et recommandations publiés par des sociétés savantes nationales et internationales.

Cette page est régulièrement mise à jour et enrichie des nouvelles informations publiées.


Une autre rubrique intitulée Opens external link in current window“Guides & Recommendations” recueille toutes les publications de contenus scientifiques pertinents.

 

PUBLICATIONS SCIENTIFIQUES

Déc, 2020. Stefely JA, Christensen BB, Gogakos T, Cone Sullivan JK et al.Marked factor V activity elevation in severe COVID-19 is associated with venous thromboembolism. Am J Hematol. doi: 10.1002/ajh.25979.
Source: Opens external link in current windowonlinelibrary.wiley.com 

Dans cette série de 102 patients atteints par la COVID-19, les patients ayant un taux de facteur V > 150% montrent un taux de TVP/EP (16/49, 33%) plus élevé que ceux ayant un taux de facteur V < 150% (7/53, 13%). Dans cette cohorte de patients COVID-10 sévères, le taux de facteur V est associé varie en fonction du sexe. Une chute du taux de facteur V est de mauvais pronostic, annonçant une progression de la maladie vers la CIVD et une mortalité plus élevée.

 

Nov 12, 2020. Goudot G, Chocron R, Augy JL et al. Predictive Factor for COVID-19 Worsening: Insights for High-Sensitivity Troponin and D-Dimer and Correlation With Right Ventricular Afterload. Front Med (Lausanne). doi:10.3389/fmed.2020.586307
Source: Opens external link in current windowwww.frontiersin.org 

Dans cette étude, la troponine Ic hypersensible apparaît le paramètre le plus intéressant pour diriger les patients COVID-19 vers une unité de soins intensifs. Associe à un taux élevé de D-dimères corrélé à une dilatation du ventricule droit, ce taux élevé de hs-TnIc traduit une atteinte du myocarde liée à une augmentation de la tension de la paroi de ce ventricule.

 

Sep 22, 2020. Gerotziafas GT, Sergentanis TN, Voiriot G et al. Derivation and Validation of a Predictive Score for Disease Worsening in Patients with COVID-19. Thromb Haemost. doi: 10.1055/s-0040-1716544
Source: Opens external link in current windowwww.thieme-connect.de 

Le score COMPAAS-COVID-19 dérivé d’une étude prospective est composé de paramètres cliniques et biologiques aisément accessibles. Il présente une sensibilité élevée (81%) pour l’identification des patients hospitalisés à risque élevé de détérioration.

 

Aug 19, 2020. Chatterjee S, Sengupta T, Majumder S et al. COVID-19: a probable role of the anticoagulant Protein S in managing COVID-19-associated coagulopathy. Aging (Albany NY). 12(16):15954-15961. doi: 10.18632/aging.103869
Source: Opens external link in current windowamazonaws.com  

Les patients COVID-19 les plus sévères présentent une réponse immune exacerbée, initiée par l’interleukine 6 (IL6) à l’origine de l’ « orage cytokinique »  et de la coagulopathie observés chez ces patients. L’hypoxie est aussi présente chez les patients COVID-19. Il a été jusqu’ici négligé le fait que l’IL6 et l’hypoxie diminuent un anticoagulant naturel clef, la protéine S. Les auteurs décrivent un mécanisme par lequel l’hypoxie liée à l’hyperproduction d’IL6 est à l’origine d’un état d’hypercoagulation meurtrier chez les patients COVI-19 et suggèrent une nouvelle voie thérapeutique.

 

12 octobre 2020. Anti-Xa Monitoring improves Low-Molecular-Weight Heparin Effectiveness in patients with SARS-CoV-2 infection

Source : Opens external link in current windowTrunfio M, Salvador E, Cabodi D, Marinaro L, Alcantarini C, Gaviraghi A, Trentalange A, Lipani F, Sciascia S, Roccatello D, Bonora S, Di Perri G, Calcagno A, for the e-COVID Study group - Thromb Res 2020

Cet article suggère qu’un suivi de l’activité anti-Xa chez les patients COVID-19 traité par HBPM, associé à un ajustement de dose basé sur les résultats du test anti-Xa pourrait permettre d’améliorer la survie des patients.

 

12 octobre 2020. D-dimer cut-off points and risk of venous thromboembolism in adult hospitalized patients with COVID-19

Source : Opens external link in current windowChoi JJ, Wehmeyer GT, Li HA, Alshak MN, Nahid M, Rajan M, Liu B, Schatoff EM, Elahjji R, Abdelghany Y, D'Angelo D, Crossman D, Evans AT, Steel P, Pinheiro LC, Goyal P, Safford MM, Mints G, DeSancho MT
Thromb Res 2020,

Cet article confirme l’intérêt du dosage des D-dimères pour l’évaluation du pronostic chez les patients COVID-19.

12 octobre 2020. Imbalance between procoagulant factors and natural coagulation inhibitors contributes to hypercoagulability in the critically ill COVID-19 patient: clinical implications

Source : Opens external link in current windowVoicu S, Delrue M, Chousterman BG, Stépanian A, Bonnin P, Malissin I, Deye N, Neuwirth M, Ketfi C, Mebazaa A, Siguret V, Mégarbane B
Eur Rev Med Pharmacol Sci 2020; 24: 9161-8

Cet article montre que les patients COVID-19 sous ventilation mécanique présentent un déséquilibre entre les taux très augmentés de facteur V et facteur VII et un système de la protéine C / protéine S altéré ; il suggère aussi que les D-dimères pourrait constituer un marqueur diagnostique utile en cas de suspicion d’événement thromboembolique veineux. 

 

15 septembre 2020. Pulmonary Embolism, Pulmonary Microvascular Thrombosis, or Both in COVID-19?

Source : Opens external link in current windowPáramo JA.
Clin Appl Thromb Hemost. 2020 Jan-Dec;26:1076029620933953. doi: 10.1177/1076029620933953.

En se basant sur la physiopathologie de l’infection COVID-19 et sur les résultats des autopsies, l’auteur fait la différence, pour les lésions pulmonaires observées dans cette infection, entre embolie pulmonaire et thrombose aigüe des micro-vaisseaux et propose d’utiliser le terme de thromboses pulmonaires primaires pour définir les thromboses survenant directement dans les poumons, à la différence de la migration d’un caillot de thrombose veineuse profonde de l’embolie pulmonaire classique.

15 septembre 2020. Management of the thrombotic risk associated with COVID-19: guidance for the hemostasis laboratory.

Source : Opens external link in current windowHardy M, Lecompte T, Douxfils J, Lessire S, Dogné JM, Chatelain B, Testa S, Gouin-Thibault I, Gruel Y, Medcalf RL, Ten Cate H, Lippi G, Mullier F.
Thromb J. 2020 Sep 7;18:17. doi: 10.1186/s12959-020-00230-1. eCollection 2020.

Cette revue de la littérature s’intéresse aux modifications induites par l’infection COVID-19 sur les paramètres d’hémostase de routine et spécialisés ainsi que sur les tests globaux. Elle couvre également les aspects liés au traitement anticoagulant de ces patients et à leur suivi.



15 septembre 2020. Evaluation of COVID-19 coagulopathy; laboratory characterization using thrombin generation and nonconventional haemostasis assays.

Source: Opens external link in current windowWhite D, MacDonald S, Edwards T, Bridgeman C, Hayman M, Sharp M, Cox-Morton S, Duff E, Mahajan S, Moore C, Kirk M, Williams R, Besser M, Thomas W.
Int J Lab Hematol. 2020 Sep 5. doi: 10.1111/ijlh.13329.

Les auteurs se sont intéressés à l’atteinte de la coagulation liée à l’infection COVID-19 étudiée avec le test de génération de thrombine et d’autres tests spécialisés. Cette étude aide à mieux cerner la physiopathologie de cette infection.



15 septembre 2020. Rotational thromboelastometry to assess hypercoagulability in COVID-19 patients.

Source : Opens external link in current windowvan Veenendaal N, Scheeren TWL, Meijer K, van der Voort PHJ
Thrombosis Research (2020),

Dans cette étude, les auteurs ont étudié l’hypercoagulabilité induite par l’infection COVID-19 avec un test de thrombélastographie. Ils ont confirmé l’état d’hypercoagulabilité observé chez les patients à l’admission en service de soins intensifs. En revanche, l’étude ne permet pas de montrer que l’utilisation du test ROTEM® permet d’identfier les patients à risque de complications thromboemboliques.



15 septembre 2020. In vitro hypercoagulability and ongoing in vivo activation of coagulation and fibrinolysis in COVID-19 patients on anticoagulation.

Source: Opens external link in current windowBlasi A, von Meijenfeldt FA, Adelmeijer J, Calvo A, Ibañez C, Perdomo J, Reverter JC, Lisman T.
J Thromb Haemost. 2020 Aug 6:10.1111/jth.15043. doi: 10.1111/jth.15043.

Dans cet article, les auteurs confirment un état d’hypercoagulabilité avec une capacité à générer de la thrombine augmentée, une formation de caillot in vitro augmentée, en lien avec l’hyperfibrinogènémie et une capacité fibrinolytique ex vivo altérée.



15 septembre 2020. COVID-19: A collision of complement, coagulation and inflammatory pathways.

Source: Opens external link in current windowChauhan AJ, Wiffen LJ, Brown TP.
J Thromb Haemost. 2020 Jun 30:10.1111/jth.14981. doi: 10.1111/jth.14981.

Cet article s’intéresse aux interactions entre le complément, la coagulation et l’inflammation dans l’infection COVID-19. Plus précisément, la voie du complément est décrite, en particulier le rôle du facteur C5a et ses modifications dans les infections sévères, et son potentiel rôle en temps que cible thérapeutique est suggéré.

 

31 juillet 2020. Are antiphospholipid antibodies associated with thrombotic complications in critically ill COVID-19 patients?

Source : Opens external link in current windowSiguret V, Voicu S, Neuwirth M, Delrue M, Gayat E, Stépanian A, Mégarbane B.
Thromb Res. 2020 Jul 8;195:74-76. doi: 10.1016/j.thromres.2020.07.016.

La présence d’anticorps antiphospholipides et la forte prévalence d’événements thrombotique ont été largement rapportés chez les patients COVID-19. Cet article pose la question de la contribution de ces anticorps antiphospholipides dans la survenue de thromboses et souligne les limites de certains tests pour la détection d’anticoagulants circulants de type lupique chez ces patients.

 

31 juillet 2020. Hematolological Manifestations of COVID-19: From Cytopenia to Coagulopathy.

Source : Opens external link in current windowAgbuduwe C, Basu S.
Eur J Haematol. 2020 Jul 14. doi: 10.1111/ejh.13491

Cette revue complète des modifications des paramètres d’hématologie et d’hémostase insiste sur l’importance des marqueurs de l’inflammation, des D-dimères et du chiffre de lymphocytes pour la stratification des patients COVID-19 et pour le suivi de la réponse au traitement.

 

31 juillet 2020. D-dimer level is associated with the severity of COVID-19.

Source :Opens external link in current window Yu HH, Qin C, Chen M, Wang W, Tian DS.
Thromb Res 2020,
High levels of D-dimer have been reported in COVID-19 patients.

Il a été rapporté dans la littérature les taux élevés de D-dimères observés chez les patients COVID-19. Cette étude confirme que des taux élevés de D-dimères sont associés à une évolution défavorable de la maladie et une méta-analyse confirmant l’intérêt pronostique des D-dimères est présenté.

 

20 juillet 2020. Thrombosis and coagulopathy in COVID-19: An illustrated review.

Source: Opens external link in current windowLevi M, Hunt BJ.
Res Pract Thromb Haemost. 2020 Jul 11;4(5):744-751. doi: 10.1002/rth2.12400. eCollection 2020 Jul.
PMID: 32685883

Cet article revisite sous la forme d’une bande dessinée l’état des connaissances sur la physiopathologie de la coagulopathie observée chez les patients atteints d’une forme sévère d’infection COVID-19 et indique les paramètres d’intérêt pour la surveillance de ces patients.

 

20 juillet 2020. Antiphospholipid antibodies in patients with COVID-19: a relevant observation?

Source: Opens external link in current windowDevreese KMJ, Linskens EA, Benoit D, Peperstraete H.
J Thromb Haemost. 2020 Jul 3:10.1111/jth.14994. doi: 10.1111/jth.14994. Online ahead of print.
PMID: 32619328

Les auteurs discutent dans cet article de l’éventuel rôle des anticorps antiphospholpides fréquemment observés dans les formes sévères de l’infection COVID-19 dans la survenue d’événements thromboemboliques, en se basant sur les données existantes de la littérature et sur leur expérience personnelle.

 

10 juillet 2020. High prevalence of deep vein thrombosis in mechanically ventilated COVID-19 patients.

Source : Opens external link in current windowVoicu S, Bonnin P, Stépanian A, Chousterman BG, Le Gall A, Malissin I, Deye N, Siguret V, Mebazaa A, Mégarbane B.
J Am Coll Cardiol. 2020 May 29:S0735-1097(20)35462-0. doi: 10.1016/j.jacc.2020.05.053. Online ahead of print.

PMID: 32479784

Cette étude montre que la prévalence de la thrombose veineuse profonde est très élevée et que la prophylaxie standard est probablement insuffisante pour prévenir de façon efficace la thrombose veineuse profonde chez les patients sous ventilation mécanique. Elle suggère de plus que les D-dimères pourraient être utilisés pour le diagnostic de TVP lorsque l’accès à l’imagerie est limité.

 

10 juillet 2020. Incidence of Deep Vein Thrombosis among non-ICU Patients Hospitalized for COVID-19 Despite Pharmacological Thromboprophylaxis.

Source : Opens external link in current windowSantoliquido A, Porfidia A, Nesci A, De Matteis G, Marrone G, Porceddu E, Cammà G, Giarretta I, Fantoni M, Landi F, Gasbarrini A, Pola R; GEMELLI AGAINST COVID-19 Group.
J Thromb Haemost. 2020 Jul 6. doi: 10.1111/jth.14992

Cet article présente l’incidence de la TVP chez les patients Covid-19 non hospitalisés en réanimation malgré une anticoagulation prophylactique. Au-delà, l’article souligne l’intérêt des D-dimères dans le diagnostic de TVP chez ces patients. 

 

22 juin 2020. Systemic Inflammatory Response Syndrome is a Major Contributor to COVID-19-Associated Coagulopathy: Insights from a Prospective SingleCenter Cohort Study

Source : Opens external link in current windowPaul Masi, Guillaume Hékimian, Manon Lejeune et al. Circulation. 2020,

Cet article, récemment publié dans Circulation, aide à mieux comprendre la physiopathologie de l'infection Covid-19 et notamment les perturbations l'hémostase chez les patients SDRA, en comparaison aux patients SDRA non Covid-19. L’ensemble des tests comprend les paramètres d’hémostase classiques ainsi que les données générées avec l'analyseur viscoélastique « point-of-care » Quantra®. Cette étude confirme la capacité du Quantra® à caractériser la coagulopathie associée au Covid-19, comme décrit précédemment par Ranucci et al. (Cf article ci-dessous), et à différencier cette coagulopathie des patients SDRA Covid-19 versus. celle chez les patients SDRA non-Covid-19.

 

29 mai 2020. Understanding pathophysiology of hemostasis disorders in critically ill patients with COVID‑19

Source : Opens external link in current windowJoly BS, Siguret V, Veyradier A. Intensive Care Med. 2020 Mai 15;1-4. doi: 10.1007/s00134-020-06088-1

Cette brève revue résume, avec des illustrations faciles à interpréter, les mécanismes complexes des troubles de l'hémostase observés chez les patients COVID-19 en soin intensifs.

 

29 mai 2020. Involvement of ADAMTS13 and von Willebrand factor in thromboembolic events in patients infected with SARS-CoV-2

Source : Opens external link in current windowHuisman A et al, Int J Lab Hematol. 2020;00:1–2.  DOI: 10.1111/ijlh.13244

La microangiopathie thrombotique (MAT) est l'une des conséquences du sepsis. Les auteurs de ce papier ont mesuré les niveaux d'ADAMTS13 et de vWF chez 12 patients infectés par SARS-CoV-2 avec une suspicion clinique de MAT. La combinaison d'une activité faible d’ADAMTS13 et de niveaux élevés de vWF pourrait contribuer à l'état microangiopathique observé chez ces patients.
Les auteurs suggèrent donc d'inclure ADAMTS13 et vWF dans le bilan diagnostique d'un patient infecté par le SRAS-CoV-2 lorsqu'un état microangiopathique est suspecté.

 

29 mai 2020. COVID-19 and hypercoagulability in the outpatient setting

Source : Opens external link in current windowEmert R, Shah P, Zampella JG. Thromb Res. 2020 Aug; 192: 122–123. Doi: 10.1016/j.thromres.2020.05.031

Cet Editorial soulève la question de l'hypercoagulabilité chez les patients ambulatoires infectés par le SARS-CoV-2 et souligne de ne pas oublier d'explorer le développement de la MTEV chez les patients ambulatoires COVID-19. Cela fait écho àOpens external link in current window l'article d'Akel T, rapportant les patients ambulatoires qui ont développé une embolie pulmonaire. Les auteurs suggèrent que la stratification du risque et une mise en place d’une anticoagulation devraient également être réalisés pour les patients en ambulatoire.

 

 

29 mai 2020. Fibrinolysis Shutdown Correlates to Thromboembolic Events in Severe COVID-19 Infection

Source : Opens external link in current windowWright FL, Vogler TO, Moore EE et al, J Am Coll Surgeons:

Dans ces articles, les auteurs montrent que la réduction de la fibrinolyse, mise en évidence par une augmentation des D-dimères (seuil proposé 2600 ng/mL) et une réduction drastique de la lyse du caillot, est corrélée aux événements thromboemboliques et au développement d’une insuffisance rénale nécessitant une hémodialyse. Ces résultats suggèrent donc la nécessité d'une anticoagulation efficace précoce ou la mise en place d'un traitement fibrinolytique pour palier à cet état d'arrêt de la fibrinolyse.

 

20 mai 2020. Confirmation of the high cumulative incidence of thrombotic complications in critically ill ICU patients with COVID-19: An updated analysis

Source : Opens external link in current windowKlok FA, Kruip MJHA, van der Meer NJM, et al. Thromb Res. 2020 Apr 10. doi: 10.1016/j.thromres.2020.04.013.

 

20. mai 2020. Incidence of venous thromboembolism in hospitalized patients with COVID‐19

Source : Opens external link in current windowMiddeldorp S, Coppens M, van Haaps TF, et al. J Thromb Haemost. 2020 May 5. doi: 10.1111/jth.14888.

Ces deux articles confirment l'incidence élevée des événements thromboemboliques (ETE) chez les patients COVID-19 admis en soins intensifs: 49% d’ETE (IC à 95%: 41–57) à 14 jours dans l'étude de Klok et 59% d’ETE (IC à 95%: 42-72) à 21 jours dans l'étude de Middeldorp. La prescription d’un traitement anticoagulant dès l'admission en soin intensif est recommandée dans les deux articles afin d’améliorer la survie.

 

20 mai 2020. Autopsy Findings and Venous Thromboembolism in Patients With COVID-19

Source :Opens external link in current window Wichmann D, Sperhake JP, Lütgehetmann M et al. Ann Intern Med. 2020 May 6. doi: 10.7326/M20-2003.

Dans cette étude, une autopsie complète a été réalisée chez 12 patients COVID-19. L'autopsie révèle qu’une thrombose veineuse profonde était présente chez 7 des 12 patients (58%), chez qui aucun évènement thromboembolique n'était suspecté avant la mort; une embolie pulmonaire était la cause directe du décès chez 4 patients.
Ces résultats soulignent le rôle prépondérant de la coagulopathie induite par le SARS-CoV-2 chez ces patients.

20 mai 2020. A Proposal for Staging COVID-19 Coagulopathy

Source : Opens external link in current windowThachil J, Cushman M, Srivastava A. Res Pract Thromb Haemost. 2020 May . Doi: 10.1002/rth2.12372

L’infection COVID-19 est associé à des complications thrombotiques. Ce forum présente les poumons comme étant l’épicentre des perturbations de l’hémostase, propose une classification de la coagulopathie COVID-19 basée sur les tests de laboratoires disponibles et suggère d'envisager les options thérapeutiques actuelles et futures sur la base de ces différentes étapes.

 

High risk of thrombosis in patients with severe SARS‑CoV‑2 infection: a multicenter prospective cohort study

Source : Opens external link in current windowHelms J, Tacquard C, Severac F et al. Intensive Care Med. 2020 May 4. doi: 10.1007/s00134-020-06062-x.


Cette étude vise à évaluer le risque thrombotique chez les patients COVID-19 atteints de SRAS. Sur 150 patients, 64 ont présenté des complications thrombotiques (principalement des embolies pulmonaires, 17%). Plus de 95% des patients avaient un taux de D-dimères et un fibrinogène élevés. Aucun patient n'a développé de coagulation intravasculaire disséminée. 50/57 patients testés (87,7%) avaient un anticoagulant circulant de type lupique.
Ces résultats montrent que les complications thrombotiques mettant en jeu le pronostic vital sont fréquentes et qu’une anticoagulation à des doses plus élevées que généralement utilisé chez les patients en soin intensifs devraient être suggérées.


COVID-19 and its implications for thrombosis and anticoagulation

Source : Opens external link in current windowConnors JM, Levy JH. Blood. 2020 Apr 27. doi: 10.1182/blood.2020006000.


Cet article passe en revue les perturbations de coagulation associées à l’infection COVID-19, et les questions sur la prise en charge des patients. Les auteurs suggèrent de suivre la coagulation par la mesure des taux de D-dimères et de fibrinogène, et de prendre en charge la coagulopathie de la même façon que pour tous patients en soin intensif. Cependant, ils ne suggèrent pas l'utilisation de doses d’anticoagulants plus élevés chez les patients COVID-19, sauf indication clinique contraire.


Lupus Anticoagulant and Abnormal Coagulation Tests in Patients with Covid-19

Source : Opens external link in current windowBowles L, Platton S, Yartey N et al. N Engl J Med. 2020 May 5. doi: 10.1056/NEJMc2013656.


Dans cette étude, la prolongation du TCA a été étudiée chez 35 patients et 31 d'entre eux étaient positifs pour la présence d’anticoagulants circulants de type lupique (91%) et présentaient souvent un taux abaissé en facteur XII.
D’une façon générale, un TCA prolongé doit être pris en compte avant la mise sous anticoagulation thérapeutique et prophylactique. Cependant, aucun déficit en facteur ni de manifestations hémorragiques n'ont été signalées chez l’ensemble de ces patients. Les auteurs suggèrent qu'un TCA prolongé ne devrait pas être un obstacle à l'utilisation d’anticoagulants dans la prévention et le traitement de la thrombose veineuse chez les patients atteints de Covid-19.


Soluble urokinase plasminogen activator receptor (suPAR) as an early predictor of severe respiratory failure in patients with COVID-19 pneumonia

Source :Opens external link in current window Rovina N, Akinosoglou K, Eugen-Olsen J et al. Crit Care. 2020 Apr 30;24(1):187. doi: 10.1186/s13054-020-02897-4.


Dans cette lettre à l’éditeur, les auteurs suggèrent que la partie soluble du récepteur à l'activateur du plasminogène de type urokinase (suPAR) peut refléter l'activation endothéliale chez les patients infectés par COVID-19, et peut donc être un prédicteur précoce de l’insuffisance respiratoire sévère (IRS). L'analyse de la courbe ROC a identifié la valeur de 6 ng/ml comme le meilleur seuil pour la prédiction d’IRS. À ce seuil, la sensibilité, la spécificité, les valeurs prédictives positive et négative pour la prédiction du SRF sont respectivement de 85,7%, 91,7%, 85,7% et 91,7%.


COVID-19 cytokine storm: the interplay between inflammation and coagulation

Source : Opens external link in current windowJose RJ, Manuel A. Lancet Respir Med. 2020 Apr 27. doi: 10.1016/S2213-2600(20)30216-2.


Cette lettre du Lancet passe en revue l'interaction entre la coagulation et le système inflammatoire chez les patients COVID-19. La tempête cytokinique observée chez les patients COVID-19 provoque une augmentation de la génération de thrombine, et cette thrombine générée peut à son tour augmenter l'inflammation via les « protéinase-activated receptors » (PAR). Les auteurs suggèrent la thrombine, le facteur Xa ou PAR-1 comme cibles intéressantes pour prévenir la survenue de thromboses du SRAS-CoV-2, les lésions pulmonaires et les issues cliniques défavorables.


Direct oral anticoagulant plasma levels striking increase in severe COVID-19 respiratory
Syndrome patients treated with antiviral agents. The Cremona experience

Source : Opens external link in current windowTesta S, Prandoni P, Paoletti O et al. J Thromb Haemost. 2020 Apr 23. doi: 10.1111/jth.14871.

Les auteurs montrent dans cet article que les patients concomitamment traités par anticoagulants oraux directs (AODs) et antirétroviraux ont une augmentation alarmante des niveaux plasmatiques d’AOD, avec des concentrations résiduelles 6,14 fois plus élevés pendant l'hospitalisation qu’avant. Les auteurs recommandent de remplacer l’AOD par des anticoagulants par voie parentérale aussi longtemps que les traitements antirétroviraux sont jugés nécessaires et jusqu'à la fin de l’hospitalisation.

COVID‐19 Coagulopathy in Caucasian patients

Source : Opens external link in current windowFogarty H, Townsend L, Ni Cheallaigh C. Br J Haematol 2020 Apr 24. doi: 10.1111/bjh.16749.


Cet article montre les perturbations des paramètres d'hémostase chez les patients de type caucasien (jusqu'à présent, la plupart des études provenaient de cohortes de patients chinois).
Les auteurs concluent que l'augmentation marquée des D-dimères est compatible avec l'activation de la coagulation, ainsi qu'avec l'activation simultanée de la fibrinolyse dans les poumons. Ils suggèrent également que l'inflammation pulmonaire observée chez les patients COVID-19 est associée à une vasculopathie pulmonaire spécifique d’un genre nouveau, qu'ils ont dénommé coagulopathie intravasculaire pulmonaire, qui est distincte de la CIVD.

 

Fibrinolytic abnormalities in acute respiratory distress syndrome (ARDS) and versatility of thrombolytic drugs to treat COVID-19

Source : Opens external link in current windowWhyte CS, Morrow GB1, Mitchell JL et al. J Thromb Haemost. 2020 Apr 23. doi: 10.1111/jth.14872.


Il apparait qu’en plus d’une anticoagulation efficace, un traitement fibrinolytique pourrait être nécessaire afin de dégrader les microcaillots présents dans les alvéoles pulmonaires chez les patients COVID-19 présentant un SDRA. Cette revue reprend les options thérapeutiques fibrinolytiques, et présente notamment le traitement par tPA par nébulisation pulmonaire, actuellement en développement (essai clinique de Phase II).

Thromboembolic events and apparent heparin resistance in patients infected with SARS-CoV-2

Source : Opens external link in current windowBeun  R, Kusadasi N,Sikma M, et al. Int J Lab Hematol. 20 April 2020. Doi: 10.1111/ijlh.13230

Le risque élevé de thrombose artérielle ou veineuse conduit le praticien à mettre les patients COVID-19 sous anticoagulation. Du fait de l’observation d’une résistance à l'héparine chez certains patients, les auteurs suggèrent de surveiller le traitement par héparine non fractionnée par l’activité anti-Xa avec une valeur cible de 0,3 à 0,7 UI/mL chez tous les patients atteints de SRAS-CoV-2, plutôt que sur les résultats du TCA.


Changes in Blood Coagulation in Patients with Severe Coronavirus Disease 2019 (COVID-19): a Meta-Analysis

Source : Opens external link in current windowXiong M, Liang X, Wei YD. Br J Haematol. 2020 Apr 18. doi: 10.1111/bjh.16725.

Dans cet article, les auteurs ont colligé les données de 9 études évaluant les perturbations des paramètres d’hémostase chez les patients COVID-19, comparant les patients modérés et sévères. Les 9 études ont été réalisées en Chine.
Les résultats poolés ont montré que les niveaux de TP et de D-dimères étaient significativement plus élevés chez les patients atteints de COVID-19 de présentation sévère. Cependant, aucune différence significative dans les valeurs de la numération plaquettaire et TCA entre les patients sévères et modérés n'ont été observée


The procoagulant pattern of patients with COVID‐19 acute respiratory distress syndrome

Source :Opens external link in current window Ranucci  M, Ballotta A,  Di Dedda U, et al. J THromb Haemost, 17 April 2020. Doi: 10.1111/jth.14854

Seize patients atteints de SDRA COVID-19 ont été suivis avec des tests d'hémostase (aPTT, PT, numération plaquettaire, fibrinogène, D-dimères et antithrombine) et l'automate de viscoélastimétrie Quantra® (Haemosonics, Charlottesville). Les auteurs confirment le profil pro-coagulant des patients COVID-19, expliquant ainsi les complications thromboemboliques (embolie pulmonaire) au cours de la maladie. D'autres études sont nécessaires pour évaluer le meilleur traitement prophylactique de cette affection.


Tissue Plasminogen Activator (tPA) Treatment for COVID-19 Associated Acute Respiratory Distress Syndrome (ARDS): A Case Series

Source : Opens external link in current windowWang J, Hajizadeh N, Moore EE et al. J Thromb Haemost. 2020 Apr 8. doi: 10.1111/jth.14828.

Devant la survenue d’évènements thrombotique et de CIVD chez les patients décédant du COVID-19, une équipe américaine a rapporter l’usage hors AMM du tPA (Alteplase®) chez 3 patients graves. Ils rapportent une amélioration clinique chez ces patients avec une diminution de l’hypoxémie tant que durait l’infusion de tPA. Ces données préliminaires, qui doivent être confirmées, apportent de la matière à réflexion pour l’amélioration de la stratégie anticoagulante et fibrinolytique chez les patients COVID-19 graves. Le risque de saignements catastrophique de l’Alteplase doit également être à considérer avec attention.


Abnormal coagulation parameters are associated with poor prognosis in patients with novel coronavirus pneumonia.

Source : Opens external link in current windowTang N, Li D, Wang X, Sun Z. J Thromb Haemost. 2020 Apr;18(4):844–7.

Dans cette publication, les paramètres d’hémostase à l'admission des patients infectés par COVID-19 sont comparées entre les survivants (n = 162) et les non-survivants (n = 21). Les non-survivants ont des niveaux de D-dimères et de FDP significativement plus élevés, des TP plus longs (exprimés en secondes) et des niveaux d'antithrombine significativement plus bas par rapport aux survivants. Une diminution des niveaux de fibrinogène chez les non-survivants a été observée aux jours 10 et 14. La CIVD, principalement provoquée par septicémie virale, est apparu chez la plupart des non-survivants.


Anticoagulant treatment is associated with decreased mortality in severe coronavirus disease 2019 patients with coagulopathy.

Source : Opens external link in current windowTang N, Bai H, Chen X, Gong J, Li D, Sun Z. J Thromb Haemost [Internet]. 2020 Mar 27

Cette publication a étudié l'effet de l'administration d'héparine (essentiellement HBPM) sur la mortalité des patients COVID-19. 449 patients ont été inclus, dont 22% ont reçu un traitement à l'héparine. L’administration d’un traitement anticoagulant semble être associée à un meilleur pronostic chez les patients COVID‐19 sévères répondant aux critères de coagulopathie (score SIC)> 4 ou à des D-dimères très élevés (> 3 μg / L).

 

Clause de non-responsabilité:
Les informations ci-dessus sont issues de publications scientifiques, rédigés par des auteurs ayant l’expertise requise et revues par des comités de rédaction composés de relecteurs indépendants. Ces publications sont mises à disposition par voie électronique. Veuillez consulter l'article original pour plus d'informations, ainsi que pour examiner les potentiels conflits d’intérêts ou biais pertinents pour tous les auteurs, contributeurs ou éditeurs associés à la revue ou à l'organisation.

Haut de page